Accueil Actualité Visite crucial du diplomate thaïlandais à la frontière birmane

Visite crucial du diplomate thaïlandais à la frontière birmane

par Chia
Faire un don
A+A-
Réinitialiser
Visite crucial du diplomate thaïlandais à la frontière birmane

Visite cruciale du ministre des Affaires étrangères thaïlandais à la frontière birmane

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé que le ministre des Affaires étrangères de la Thaïlande s’est rendu dans une ville frontalière près du Myanmar, après plusieurs jours de combats au cours desquels les troupes du régime militaire ont été contraintes de battre en retraite face à des groupes armés de minorités ethniques, poussant des centaines de résidents à fuir.

Vendredi, le ministre des Affaires étrangères Parnpree Bahiddha-Nukara s’est rendu dans la ville thaïlandaise de Mae Sot, située en face de Myawaddy au Myanmar, qui est passée hors du contrôle de l’armée.

Objectif de la visite

« La Thaïlande souhaite voir la paix et le dialogue », a déclaré Parnpree aux journalistes, ajoutant que le pays envisageait des routes commerciales alternatives en cas de fermeture de routes due aux combats. Le ministère des Affaires étrangères de la Thaïlande a indiqué qu’il examinerait les préparatifs pour une éventuelle vague de réfugiés en provenance du Myanmar.

  • La Thaïlande a déclaré en début de semaine qu’elle était prête à accueillir 100 000 personnes fuyant le Myanmar.
  • Le Premier ministre thaïlandais Srettha Thavisin a averti jeudi que les combats ne devraient pas s’étendre à l’espace aérien du pays.

Escalade des combats à Myawaddy

Les affrontements entre l’armée birmane et les groupes armés de minorités ethniques ont secoué Myawaddy cette semaine, forçant les habitants à se réfugier en Thaïlande, d’où l’on pouvait entendre les explosions d’obus et les tirs.

Le nombre de personnes traversant de Myawaddy à Mae Sot a doublé cette semaine pour atteindre environ 4 000 par jour, selon l’agence Reuters.

Conséquences pour les civils

Parmi les personnes tentant de traverser en Thaïlande se trouvaient Moe Moe Thet San et son fils, des résidents de Myawaddy.

« Je crains les frappes aériennes. Elles ont provoqué des bruits très forts qui ont secoué ma maison », a-t-elle déclaré à Reuters. « C’est pourquoi je me suis enfuie ici. Ils ne peuvent pas bombarder la Thaïlande. »

Retraite des troupes birmanes de Myawaddy

La capture complète de Myawaddy serait considérée comme une défaite humiliante pour l’armée, qui a enregistré une série de pertes sur le terrain ces derniers mois, entraînant des critiques rares de la part de ses partisans.

Le porte-parole de l’armée birmane, Zaw Min Tun, a confirmé jeudi soir aux journalistes que les soldats avaient dû se retirer de leur base à Myawaddy, invoquant la sécurité de leurs familles.

Engagement de la Thaïlande dans le conflit

La Thaïlande, qui affirme rester neutre dans le conflit, a poursuivi un dialogue avec son voisin depuis l’arrivée au pouvoir de Srettha en août dernier. Des livraisons d’aide ont été effectuées dans cette perspective.

Laissez un commentaire

*En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site web.


Droits d’auteur © 2024 – unsujet.fr – Tous droits réservés

Bienvenue sur unsujet.fr ! 🌟 Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. Ces petits fichiers sont essentiels pour le bon fonctionnement de notre site et nous aident à comprendre comment vous l'utilisez, afin de le rendre encore plus intéressant et pertinent pour vous. En continuant à naviguer sur unsujet.fr, vous acceptez notre utilisation des cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre politique de confidentialité et les cookies que nous utilisons, cliquez sur "En savoir plus". Vous pouvez également choisir de refuser les cookies non essentiels en cliquant sur "Refuser". Merci de votre visite et bonne lecture sur unsujet.fr ! 📚🌍 Accepter En savoir plus