Accueil Actualité Pologne légifère pour libéraliser les lois sur l’avortement

Pologne légifère pour libéraliser les lois sur l’avortement

par Chia
Faire un don
A+A-
Réinitialiser
Pologne légifère pour libéraliser les lois sur l'avortement

La Pologne travaille à libéraliser les lois sur l’avortement

Les législateurs polonais ont voté pour poursuivre le travail sur des propositions visant à lever l’interdiction presque totale de l’avortement, une question controversée dans ce pays traditionnellement catholique, qui possède l’une des législations les plus restrictives en matière d’avortement en Europe.

Vendredi, les membres de la chambre basse du parlement, le Sejm, ont voté pour travailler sur quatre projets de loi et créer une commission pour les étudier.

Deux des projets proposent de légaliser l’avortement jusqu’à la 12e semaine de grossesse, conformément aux normes européennes. Un autre propose de dépénaliser l’aide apportée à une femme qui met fin à une grossesse, actuellement considérée comme un crime passible de trois ans de prison. Un quatrième projet maintiendrait une interdiction dans la plupart des cas, tout en autorisant les avortements en cas de malformations fœtales – un droit supprimé par une décision de justice de 2020.

Selon la législation actuelle du pays, l’avortement est autorisé uniquement en cas de viol, d’inceste ou de danger pour la santé ou la vie d’une femme.

Engagement pour la libéralisation

La libéralisation de l’accès à l’avortement a été une promesse de campagne centrale du Premier ministre Donald Tusk, qui est sorti vainqueur des élections en octobre, marquées par une forte participation en partie en raison des questions liées aux droits des femmes.

« Nous tenons notre parole ! Le parlement poursuivra tous les projets relatifs au droit à l’avortement », a déclaré Tusk sur les réseaux sociaux après le vote de vendredi.

Réagissant à la nouvelle, Miko Czerwinski, responsable des campagnes d’Amnesty International Pologne, a déclaré : « En approuvant ces quatre amendements, le parlement polonais a franchi une étape importante vers la fin des restrictions cruelles et draconiennes de la Pologne en matière d’accès à l’avortement, qui ont eu un impact dévastateur sur la vie et la santé de nombreuses personnes. »

Alors que ces amendements passent à l’étape suivante du vote, il est crucial que les politiciens écoutent les voix de la société civile et des personnes directement touchées par l’interdiction presque totale de l’avortement et alignent la loi sur les normes internationales en matière de droits de l’homme », a-t-il ajouté dans une déclaration aux journalistes.

Questions décisives au parlement

Ces dernières années, les autorités en Pologne ont été de plus en plus critiquées pour leurs lois sur l’avortement après que plusieurs femmes avec des complications de grossesse ont perdu la vie après s’être vu refuser un avortement.

Selon un sondage d’opinion réalisé par Ipsos, 35 % des Polonais sont favorables à l’autorisation de l’avortement jusqu’à la 12e semaine de grossesse, tandis que 14 % souhaitent maintenir les règles actuelles.

Vingt-trois pour cent veulent un référendum sur la libéralisation des lois sur l’avortement, une solution soutenue par le parti centre-droit Troisième Voie mais vivement critiquée par les défenseurs des droits des femmes.

Même si le parlement approuve les réformes, le Président Andrzej Duda, allié conservateur catholique du parti d’opposition de droite Droit et Justice, est peu probable de les promulguer en loi.

De plus, le gouvernement de coalition – composé de la Coalition civique de Tusk et de ses partenaires junior, Troisième Voie et Gauche – n’a pas la majorité des trois cinquièmes requise pour annuler un veto présidentiel.

Les quatre projets de loi seront maintenant débattus par la commission parlementaire spéciale. Il n’est pas clair combien de temps les travaux pourraient prendre, mais certains législateurs ont suggéré que cela pourrait durer jusqu’à l’élection d’un nouveau président l’année prochaine.

Laissez un commentaire

*En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site web.


Droits d’auteur © 2024 – unsujet.fr – Tous droits réservés

Bienvenue sur unsujet.fr ! 🌟 Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. Ces petits fichiers sont essentiels pour le bon fonctionnement de notre site et nous aident à comprendre comment vous l'utilisez, afin de le rendre encore plus intéressant et pertinent pour vous. En continuant à naviguer sur unsujet.fr, vous acceptez notre utilisation des cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre politique de confidentialité et les cookies que nous utilisons, cliquez sur "En savoir plus". Vous pouvez également choisir de refuser les cookies non essentiels en cliquant sur "Refuser". Merci de votre visite et bonne lecture sur unsujet.fr ! 📚🌍 Accepter En savoir plus