Accueil Actualité Panama empêche l’ex-Président Martinelli de se présenter aux élections

Panama empêche l’ex-Président Martinelli de se présenter aux élections

par Chia
Faire un don
A+A-
Réinitialiser
Panama empêche l'ex-Président Martinelli de se présenter aux élections

Panama bloque la candidature de l’ex-Président Martinelli aux élections

Le Tribunal électoral du Panama a annulé la candidature de l’ancien président Ricardo Martinelli aux élections présidentielles prévues pour le mois de mai.

Cette décision, annoncée tard lundi par le président de l’instance, Alfredo Junca, semble mettre un terme aux espoirs de réélection de Martinelli. Elle intervient un mois après que l’ancien dirigeant ait perdu une tentative d’éviter une peine de prison pour corruption et se soit réfugié à l’ambassade du Nicaragua.

Martinelli a été président de 2009 à 2014. L’année dernière, il a été reconnu coupable d’avoir utilisé des fonds publics volés pour acheter une participation dans une maison d’édition. Le septuagénaire, magnat de la grande distribution, a été condamné à plus de 10 ans de prison et à une amende de 19 millions de dollars.

Rejet de l’appel et annulation de la candidature

Le mois dernier, la Cour suprême a rejeté un appel contre sa condamnation. Martinelli a qualifié cette décision de « manœuvre de dernière minute illégale » visant à l’écarter de la course présidentielle.

La confirmation de sa condamnation a permis au Tribunal électoral d’annuler sa candidature. La constitution du Panama interdit à toute personne condamnée à cinq ans ou plus de prison pour un crime d’occuper une fonction élective.

Avant l’annulation, la plupart des sondages plaçaient Martinelli en tête des favoris pour l’élection de mai. Son colistier, l’ancien ministre des Affaires étrangères José Raul Mulino, a été autorisé par le tribunal à continuer seul sur le bulletin de vote en tant que candidat présidentiel.

Martinelli, également disqualifié pour briguer un siège législatif, nie toute malversation et affirme être victime de persécution politique.

Scandales de corruption et procès en cours

Homme d’affaires millionnaire lorsqu’il est devenu président, Martinelli a été mis en cause dans plusieurs scandales de corruption depuis la fin de son mandat.

En 2021, il a été acquitté d’accusations d’espionnage et de détournement de fonds publics.

Il doit comparaître lors d’un procès distinct, prévu après les élections du 5 mai, pour des paiements présumés de pots-de-vin pendant sa présidence par le géant brésilien du BTP Odebrecht pour des projets d’infrastructures au Panama.

Populiste ayant supervisé une période de grands projets d’infrastructure, notamment la construction de la première ligne de métro de la capitale, Martinelli est le premier ancien président condamné pour un crime au Panama.

L’année dernière, le gouvernement américain a interdit à Martinelli et à sa famille proche d’entrer sur son territoire, invoquant leur implication dans une corruption « importante ».

Laissez un commentaire

*En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site web.


Droits d’auteur © 2024 – unsujet.fr – Tous droits réservés

Bienvenue sur unsujet.fr ! 🌟 Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. Ces petits fichiers sont essentiels pour le bon fonctionnement de notre site et nous aident à comprendre comment vous l'utilisez, afin de le rendre encore plus intéressant et pertinent pour vous. En continuant à naviguer sur unsujet.fr, vous acceptez notre utilisation des cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre politique de confidentialité et les cookies que nous utilisons, cliquez sur "En savoir plus". Vous pouvez également choisir de refuser les cookies non essentiels en cliquant sur "Refuser". Merci de votre visite et bonne lecture sur unsujet.fr ! 📚🌍 Accepter En savoir plus