Accueil Actualité Le jeu dangereux entre l’Algérie et le Maroc escalade

Le jeu dangereux entre l’Algérie et le Maroc escalade

par Sara
Faire un don
A+A-
Réinitialiser
Le jeu dangereux entre l'Algérie et le Maroc escalade

Le jeu dangereux entre l’Algérie et le Maroc escalade

Il existe un dicton populaire au Maroc qui dit : « Celui qui erre attache la terre », signifiant que celui qui s’est égaré doit rester là où il se trouve. Ce dicton s’applique au monde des caravanes, où lorsque les vents soufflent et obscurcissent la vue de la caravane, les sages conseillent aux membres de la caravane de rester en place jusqu’à ce que la tempête se calme et que la vision soit claire.

Nous vivons dans un monde où la vision n’est pas claire, en raison des bouleversements massifs que connaît le monde, sans précédent depuis l’après-Seconde Guerre mondiale. Il est essentiel de ne pas se précipiter dans des décisions impulsives, émotionnelles ou réactives. L’erreur, voire le danger, réside dans le fait de penser selon des schémas anciens dans un monde nouveau, ou de s’enfermer dans des possibilités restreintes.

La déclaration de la « République du Rif »

Une république a été proclamée à Alger, dans le quartier des ambassades, avec des éléments symboliques tels que l’hymne national en tarifit (variante de l’amazighe), le drapeau, et des annonces de orientations. Cette sécession potentielle risque de nourrir des mouvements séparatistes embryonnaires, susceptibles d’être exploités s’ils bénéficient d’une couverture médiatique, jouent sur les blessures existentielles, bénéficient du support de laboratoires d’experts, de mises en scène, d’autres forces en jeu, et d’un soutien international.

Conséquences dangereuses

Soutenir la sécession peut avoir des conséquences imprévisibles, risquant de saper les structures sociales au Maroc et en Algérie, et d’alimenter des guerres civiles dans chaque pays, ainsi qu’un conflit entre les Arabes et les Amazighs, agitant la région et mettant en péril la stabilité de la région méditerranéenne.

Un rappel historique

Les autorités coloniales ont divisé le Maroc entre la France et l’Espagne, avec une zone internationale à Tanger. La résistance dans le Rif, dans sa forme actuelle, découle de la division du Maroc et de la politique de l’Espagne. La même logique s’applique à la région des Kabyles en Algérie, qui a connu des secousses importantes après des évènements déclencheurs spécifiques, mais sans envisager la sécession.

Les enjeux géopolitiques

La sagesse consiste à éviter les actes irréfléchis, car l’intelligence individuelle doit servir l’intérêt collectif. Malheureusement, l’intelligence individuelle est souvent mal utilisée, engendrant des tragédies majeures. Il est crucial de traiter les tensions entre l’Algérie et le Maroc avec réalisme, en évitant les provocations et les surenchères qui pourraient avoir des conséquences désastreuses.

Cet article reflète les opinions de l’auteur et ne représente pas nécessairement la position éditoriale d’Al Jazeera.

Laissez un commentaire

*En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site web.


Droits d’auteur © 2024 – unsujet.fr – Tous droits réservés

Bienvenue sur unsujet.fr ! 🌟 Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. Ces petits fichiers sont essentiels pour le bon fonctionnement de notre site et nous aident à comprendre comment vous l'utilisez, afin de le rendre encore plus intéressant et pertinent pour vous. En continuant à naviguer sur unsujet.fr, vous acceptez notre utilisation des cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre politique de confidentialité et les cookies que nous utilisons, cliquez sur "En savoir plus". Vous pouvez également choisir de refuser les cookies non essentiels en cliquant sur "Refuser". Merci de votre visite et bonne lecture sur unsujet.fr ! 📚🌍 Accepter En savoir plus