Accueil Actualité Ex-agent du Shin Bet l’avertit du risque d’un nouveau Sinwar

Ex-agent du Shin Bet l’avertit du risque d’un nouveau Sinwar

par Chia
Faire un don
A+A-
Réinitialiser
Ex-agent du Shin Bet l'avertit du risque d'un nouveau Sinwar

Ex-agent du Shin Bet met en garde contre le risque d’un nouveau Sinwar

L’ancien responsable du Shin Bet, Yossi Ahimeir, a averti que la libération du prisonnier palestinien Abdullah al-Barghouti, chef des Brigades al-Qassam et condamné à 67 peines de réclusion à perpétuité dans tout échange possible de prisonniers, équivaudrait à la libération d’un « nouveau Sinwar ».

Dans une interview radiophonique résumée par le journal Maariv, Ahimeir a mis en garde contre le fait que « al-Barghouti est le détenu dangereux qu’Israël ne devrait pas accepter de libérer », considérant cela comme « une ligne rouge ».

Concernant les efforts de négociation, Ahimeir a déclaré que la principale raison de la visite du chef du Shin Bet, Ronen Bar, dans la capitale égyptienne Le Caire est qu’il y a des négociations « où l’on peut voir des signes d’intérêts communs des deux parties qui pourraient conduire à un progrès vers un éventuel accord ».

L’ancien responsable du Shin Bet a souligné que « si Abdullah al-Barghouti, qui purge 67 peines d’emprisonnement à vie, est libéré, vous libérerez Yahya Sinwar le suivant ».

Il a ajouté « vous devez vérifier les détails comme le nombre de détenus, leurs noms, s’ils partiront, quand ils partiront, ce qui arrivera aux évacués à Gaza, et dans quelle mesure l’armée israélienne pourra agir à Gaza ».

Alors qu’Ahimeir a considéré que les tunnels construits par le mouvement de résistance islamique, le Hamas, dans la Bande de Gaza depuis 17 ans sont très complexes et difficiles à localiser, il a affirmé qu’un des plus grands « pièges dans les négociations est le corridor de Philadelphie », qui est central pour savoir si le Hamas récupère sa force, et c’est la source de son arsenal militaire, selon ses dires.

Israël considère l’ingénieur Abdullah al-Barghouti, arrêté à Ramallah en Cisjordanie le 5 mars 2003, comme son prisonnier le plus dangereux, le tenant responsable de la mort de 67 Israéliens lors d’une série d’opérations menées entre 2000 et 2003, et l’appelle « la plus longue peine de prison de l’histoire du pays ».

En fin d’année dernière, les médias israéliens ont rapporté que le Hamas insiste pour que la prochaine transaction d’échange de prisonniers inclue la libération de 3 dirigeants palestiniens: Abdullah al-Barghouti, membre du comité central du Fatah, Marwan Barghouti, et le secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine, Ahmed Saadat.

Israël avait refusé que les trois dirigeants fassent partie de l’échange lors de « l’échange des libres » en 2011, qui comprenait la libération du soldat Gilad Shalit en échange de plus de 1000 prisonniers palestiniens.

Laissez un commentaire

*En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site web.


Droits d’auteur © 2024 – unsujet.fr – Tous droits réservés

Bienvenue sur unsujet.fr ! 🌟 Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. Ces petits fichiers sont essentiels pour le bon fonctionnement de notre site et nous aident à comprendre comment vous l'utilisez, afin de le rendre encore plus intéressant et pertinent pour vous. En continuant à naviguer sur unsujet.fr, vous acceptez notre utilisation des cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre politique de confidentialité et les cookies que nous utilisons, cliquez sur "En savoir plus". Vous pouvez également choisir de refuser les cookies non essentiels en cliquant sur "Refuser". Merci de votre visite et bonne lecture sur unsujet.fr ! 📚🌍 Accepter En savoir plus