Accueil Actualité Crise diplomatique: le ministre mauritanien à Bamako

Crise diplomatique: le ministre mauritanien à Bamako

par Chia
Faire un don
A+A-
Réinitialiser
Crise diplomatique: le ministre mauritanien à Bamako

Crise diplomatique: le ministre mauritanien à Bamako

Le président du Conseil militaire au pouvoir au Mali, Assimi Goïta, a rencontré hier samedi à Bamako le ministre de la Défense mauritanien, Hanenna Ould Sidi, dans un contexte de vives tensions diplomatiques entre les deux pays, selon des déclarations des présidences malienne et mauritanienne.

Les médias mauritaniens ont rapporté les propos de Ould Sidi saluant, à l’issue de la réunion, les efforts communs des présidents Mohamed Ould Ghazouani et son homologue malien « pour mettre en place des mécanismes tangibles visant à garantir la sécurité et la stabilité dans la région, ainsi que le calme des populations ».

La diplomatie mauritanienne avait convoqué, vendredi, l’ambassadeur du Mali à Nouakchott « pour protester contre, contre laquelle des citoyens mauritaniens innocents ont été victimes d’attaques répétées sur le territoire malien ».

Le ministère a déclaré que « cette situation inacceptable persiste malgré les avertissements que notre pays a l’habitude de formuler à l’occasion d’incidents similaires, en se basant sur le principe de la préservation de bon voisinage et des relations étroites entre les peuples mauritanien et malien, ainsi que des intérêts communs des deux pays ».

Le communiqué a précisé que la Mauritanie a également envoyé dans le même contexte un ministre de la Défense à Bamako porteur d’un message à ce sujet.

Le ministère mauritanien des Affaires étrangères a déclaré que « la persistance de cette situation est inacceptable » et a souligné que le gouvernement continuait d’alerter le Mali sur les incidents subis par ses citoyens.

Il y a environ deux semaines, la Mauritanie avait accusé l’armée malienne et ses alliés russes de pourchasser des combattants à l’intérieur du territoire mauritanien. Bamako avait envoyé une délégation de haut niveau à Nouakchott pour tenter d’apaiser les choses.

Il convient de noter que la Mauritanie, vaste pays sahélien peuplé de 4,5 millions d’habitants, n’a pas connu d’attaques de groupes armés depuis 2011, alors que ces groupes sévissent ailleurs dans la région du Sahel et mènent des attaques récurrentes dans plusieurs pays, dont le Mali.

L’Agence France-Presse a cité une source sécuritaire mauritanienne à la frontière entre les deux pays affirmant « que plusieurs de nos citoyens civils ont été tués par l’armée malienne et des éléments du Groupe Wagner dans des camps mauritaniens à la frontière. Nous avons envoyé des preuves à Bamako ».

Laissez un commentaire

*En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site web.


Droits d’auteur © 2024 – unsujet.fr – Tous droits réservés

Bienvenue sur unsujet.fr ! 🌟 Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. Ces petits fichiers sont essentiels pour le bon fonctionnement de notre site et nous aident à comprendre comment vous l'utilisez, afin de le rendre encore plus intéressant et pertinent pour vous. En continuant à naviguer sur unsujet.fr, vous acceptez notre utilisation des cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre politique de confidentialité et les cookies que nous utilisons, cliquez sur "En savoir plus". Vous pouvez également choisir de refuser les cookies non essentiels en cliquant sur "Refuser". Merci de votre visite et bonne lecture sur unsujet.fr ! 📚🌍 Accepter En savoir plus